"J'étouffe ! Ils ont remplacé les murs de ma sinistre prison par du plastique ! Je suis tellement à l'étroit que je ne peux plus m'exprimer pleinement, ni grandir comme je le veux. MOn pote 'La Torsion' ne pourra jamais venir me donner un second souffle de vie. Me voila condamnée à disparaître dans cette sinistre demeure de coton et plastique. Mes bourreaux disent que je n'en n'ai plus pour longtemps, 20 jours, peut être moins."

A suivre (encore peut être)

(eh oui, Padrito, c'est bien mon enflure à la cheville qui parle)